réalité ou illusions perdues ?

27 août 2012

La fin du "boom minier" en Australie ?

L'Australie craint la fin du "boom minier" après les résultats de Rio et BHP

LeParisien - Publié le 23.08.2012, 11h32

L'Australie craignait jeudi la fin du "boom minier" après les résultats catastrophiques annoncés par les groupes anglo-australiens BHP Billiton et Rio Tinto du fait du coup de frein économique en Chine.

L'Australie craignait jeudi la fin du "boom minier" après les résultats catastrophiques annoncés par les groupes anglo-australiens BHP Billiton et Rio Tinto du fait du coup de frein économique en Chine.

"Nous en avons profité -270 milliards de dollars australiens d'investissements (225 milliards d'euros)- le monde entier nous envie (...). Mais vous devez comprendre que le boom des ressources naturelles est terminé", s'est exclamé le ministre australien des Ressources naturelles sur les ondes de la radio ABC.

"C'est devenu plus difficile au cours des douze mois passés. Regardez l'Europe, l'état de l'économie en Europe et dans le monde. Pensez aux difficultés de la Chine", a-t-il ajouté.

"Le boom des cours des matières premières est terminé. Tous ceux qui ont une moitié de cerveau le savent", a insisté le ministre.

Les analystes ont prédit de longue date le crépuscule du miracle minier en Australie, au moins provisoire, sous l'effet du repli des cours et de l'indigestion chinoise, dans une conjoncture internationale hautement volatile.

Deutsche Bank a estimé cette semaine que le pays risquait d'entrer en récession en 2013 au gré du recul de ses exportations.

La Banque centrale australienne prévoit de son côté que les dépenses relatives au secteur minier culmineront en 2013 ou 2014, plus rapidement qu'anticipé.

Sommée de s'expliquer par l'opposition conservatrice, le chef de gouvernement, Julia Gillard (travailliste), a clairement récusé les déclarations de son ministre en promettant encore de beaux lendemains au pays grâce à l'exploitation de ses sous-sols.

"Nous continuerons à voir cette nation gagner prospérité et richesse grâce à l'exportation des ressources naturelles", a-t-elle lancé aux parlementaires.

"Nous continuerons à voir des milliards de dollars investis dans le secteur, nous continuerons à voir émerger de nouveaux projets et nous continuerons à voir des décisions d'investissement", a-t-elle dit.

"Le boom minier (...) est encore avec nous pendant longtemps", a martelé Mme Gillard.

BHP Billiton a annoncé cette semaine le gel de plusieurs projets de développement après un effondrement de 35% de son bénéfice net sur l'exercice 2011/2012, directement lié au tassement de la croissance chinoise.

Pour les mêmes raisons, son rival Rio Tinto, avait fait état début août d'une baisse de 25% de son bénéfice net au premier semestre.


Commentaires

Poster un commentaire