réalité ou illusions perdues ?

16 novembre 2015

« nous sommes en guerre », a déclaré Manuel Valls

Mais celà fait depuis des mois que nous sommes en guerre... Comment ose-t-il faire une telle déclaration au peuple français ? Le sous-estime-t-il à un tel point ?

Guerre en Afghanistan : les pertes militaires françaises en Afghanistan sont, au 5 août 2013, de 89 militaires (combat, accident, autres causes) dont 4 commandos marine et 12 légionnaires dont un officier. Le peuple afghan vit-il mieux qu'avant les interventions occidentales ?

En Libye : En 2011, la guerre aérienne franco-britannique menée en Libye, avec le soutien des États-Unis, fut considérée par certains comme un modèle d'intervention militaire pour l'avenir. Les objectifs furent atteints en quelques mois, sans pertes humaines pour la coalition et avec très peu de dégâts collatéraux au sol. Deux ans et demi plus tard, le chaos qui règne dans ce pays relativise le succès remporté à l'époque par la coalition.

Déclaration de Nicolas Sarkozy à l’issue d’un sommet international sur la Libye :

"Si nous intervenons aux côtés des pays arabes ce n’est pas au nom d’une finalité que nous chercherions à imposer au peuple libyen mais au nom de la conscience universelle qui ne peut tolérer de tels crimes."

"Nous le faisons pour protéger la population civile de la folie meurtrière d’un régime qui en assassinant son propre peuple a perdu toute légitimité. Nous intervenons pour permettre au peuple libyen de choisir lui-même son destin. Il ne saurait être privé de ses droits par la violence et par la terreur."

les présidents égyptien Abdel Fattah al-Sissi et français François Hollande ont appelé à une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU pour décider de "nouvelles mesures" contre l'EI. Patrick Haimzadeh, ancien diplomate français à Tripoli, auteur de l'ouvrage Au coeur de la Libye de Kadhafi, explique les dangers d'une nouvelle intervention occidentale en Libye.

Qu'est-ce qu'est devenu le quotidien du peuple libyen?

Au Mali : le 11 janvier 2013, la France déclenchait sa plus importante opération militaire depuis 50 ans : elle déployait dans l'urgence 4 000 hommes sur le sol malien pour stopper l'offensive des djihadistes vers le sud du pays et reconquérir le nord tombé entre leurs mains dix mois plus tôt.

La militante altermondialiste et ancienne ministre Aminata Traoré se fait l'écho d'une opinion publique qui a amèrement rangé ses drapeaux français brandis en janvier dernier pour tirer à boulets rouges sur la gestion française de l'après-guerre. Dans "La Gloire des imposteurs : lettres sur le Mali et l'Afrique" (éditions Philippe Rey), Aminata Traoré et l'écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop racontent au jour le jour l'effondrement du Mali. Loin de s'en tenir à la seule chronique, les deux intellectuels ouest-africains s'interrogent sur les responsables de ce naufrage, pointant notamment du doigt la guerre en Libye menée par Sarkozy, qui a déstabilisé tout le Sahel, et les politiques libérales imposées par le FMI.

En Syrie : Laurent Fabius s'est montré en pointe dans le dossier syrien, au côté de la rébellion à qui la France a livré des armes, et il est visé pour plusieurs déclarations publiques. Le chef de la diplomatie avait ainsi estimé, en août 2012, que "Bachar el-Assad ne mériterait pas d'être sur terre" et, en décembre 2012, que"le Front al-Nosra fait du bon boulot", alors même que cette organisation djihadiste syrienne venait d'être classée terroriste par les États-Unis.

Décidément cet homme politique est toujours dans des sales draps : après le sang contaminé, le voilà allié à de susceptibles terroristes, mais a toujours de hautes responsabilités au sein de notre gouvernement.

François Hollande a précisé dimanche 27 Septembre 2015 après-midi que les frappes avaient visé un camp d’entraînement de djihadistes près de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie. « Nos forces ont atteint leurs objectifs : le camp a été en totalité détruit », a ajouté le chef de l’Etat.

En s’engageant dans la coalition internationale contre l’Etat islamique en Irak, Paris avait alors expliqué qu’il mettait dans le même sac l’Etat islamique et le régime de Bachar Al-Assad, accusés de centaines de milliers de morts depuis le début de la guerre syrienne en mars 2011. Et pour la France, bombarder l’EI en Syrie ne pouvait servir que les intérêts du régime syrien.

Est-ce que monsieur Hollande, s'est demandé qu'elles seraient les conséquences de ces interventions envers le peuple français ? Je ne suis pas certain qu'il se soit doté de cette réflexion.

 

Mais ce que j'observe, c'est que depuis le début de toute ces interventions militaires, ce sont surtout des innocents qui payent le lourd tribut de ces guerres toutes aussi opaques que justifiées.

N'oublions pas que c'est depuis l'intervention de la coalition en Irac en 2003 que tous ces événements se sont accélérés, sous prétexte que l'Irak détenait clandestinement d'importants stocks de destruction massive, et pour cause, il y a de fortes probabilités que le pentagone soit impliqué dans la fabrication d'armes chimiques en Irak, pour servir lors du conflit Iran/Irak entre 1980 et 1988 l'armée de Saddam Hussein.

Tous ces conflits ont engendré des milliers de morts civils (enfants, femmes, personnes âgés, toutes victimes innocentes à ces conflits d'intérêts), mais de ces disparus, personne semble y être sensibilisé; et pourtant, des milliers de désespérés vont prendre naissance, issus de ces événements, et participer à l'élaboration de ce véritable monstre qu'est devenu Daech, l'État islamique.

 

Alors, lors des prochaines élections, lors du vote, pensez quel sera la conséquence des élus que vous allez mettre au pouvoir, et pour servir quelle(s) cause(s) réelle(s)...

En ce qui me concerne, je me sens de plus en plus anarchiste, pas au sens figuré, mais comme l'expliquait Pierre-Joseph Proudhon « une forme de gouvernement sans maître ni souverain », et je rajouterai mon credo quotidien "il ne peut y avoir de liberté sans égalité". La principale question que je continue à me poser : est-ce que l'humanité est prête vers un tel changement ? Mais pour l'instant, ma seule réponse est : l'égo de l'être humain reste sa principale préoccupation, et devient son principal ennemi pour qu'une réelle harmonisation entre les peuples soit opérée, et permettre à l'individu de rester en harmonie avec la nature.

 

Et puis voilà ma réponse à Manuel Valls :

"Imagine" de John Lennon

Imagine there's no heaven

It's easy if you try

No hell below us

Above us only sky

Imagine all the people

Living for today...

 

Imagine there's no countries

It isn't hard to do

Nothing to kill or die for 

And no religion too

Imagine all the people

Living life in peace...

 

You may say I'm a dreamer

But I'm not the only one

I hope someday you'll join us

And the world will be as one

 

Imagine no possessions

I wonder if you can

No need for greed or hunger

A brotherhood of man

Imagine all the people

Sharing all the world...

 

You may say I'm a dreamer

But I'm not the only one

I hope someday you'll join us

And the world will live as one

 

Une traduction en français :

 

Imagine qu'il n'y ait pas de paradis

C'est facile si tu essaies

Pas d'enfer en-dessous de nous

Au-dessus seulement le ciel

Imagine le monde entier

Vivant le moment présent...

 

Imagine qu'il n'y ait plus de pays

Ce n'est pas difficile à faire

Aucun emblème pour lequel tuer ou mourir

Et aucune religion non plus

Imagine le monde entier

Vivant dans la paix...

 

Tu peux dire que je suis un rêveur

Mais je ne suis pas le seul

J'espère qu'un jour tu nous rejoindras

Et le monde sera comme un

 

Imagine aucune possession

Je m'en émerveillerai si tu le peux

Plus besoin d'avidité ou de famine

Une fraternité entre hommes

Imagine tous les hommes

Se partageant la planète entière

 

Tu te dis peut être que je suis un rêveur

Mais je ne suis pas le seul

J'espère qu'un jour tu nous rejoindras

Et que le monde entier ne fera qu'un

 


Commentaires

Poster un commentaire