réalité ou illusions perdues ?

20 décembre 2011

Entretien avec Etienne Chouard

Étienne Chouard

Étienne Chouard, né le 21 décembre 1956 (1) à Paris, est un professeur en économie et en droit dans un lycée et un blogueur français qui a connu une certaine notoriété en 2005 à l'occasion de la campagne du référendum français sur le traité établissant une constitution pour l'Europe en argumentant pour le « non ».

 

Parcours

Titulaire d'une maîtrise en droit à Nanterre (1980), Étienne Chouard est enseignant en économie-gestion et droit fiscal, par la suite également professeur d'informatique au lycée Marcel-Pagnol à Marseille.

Le 25 mars 2005, il publie sur son site personnel une analyse critique envers le traité constitutionnel européen, se présentant comme un citoyen sans parti, sans étiquette et sans ambitions politiques personnelles (note 1).

Dans les sondages le « non » est au plus haut et témoigne d'un malaise grandissant des Français face aux déclarations des politiques et à la directive Bolkestein qui fait figure d'épouvantail (3).

Rapidement des centaines de réactions lui parviennent par courriel et la fréquentation de son site se confirme. Conscients de l'importance de ce nouveau terrain de la citoyenneté, certains internautes commentent ses pages en particulier sur le blog de Dominique Strauss-Kahn (4), (5).

Marie-France Garaud lui demande de lire son livre consacré au traité constitutionnel. L'intérêt de la démarche est de participer à la définition de nouveaux moyens d'actions en tant que citoyen.

La notoriété grandissante des écrits d'Étienne Chouard s'avère suffisante pour qu'une partie de la presse nationale s'intéresse à son tour à son site.

Relayé par des sites comme rezo.net ou Attac, l'argumentaire d'Étienne Chouard fait l'objet d'un emballement, parfois critiqué (6), sur Internet, il est diffusé de proche en proche sur les forums et de nombreuses personnes l'adressent par courrier électronique à tous leurs contacts à la manière d'une chaîne de lettres.

Le 22 avril 2005, Dominique Strauss-Kahn tente de déconstruire l’argumentation de Chouard. Puis le professeur de sciences politiques à la Sorbonne Bastien François, co-auteur avec Arnaud Montebourg du livre La Constitution de la VIe République : Réconcilier les Français avec la démocratie, procède à une analyse critique publié sur son blog (7), (8).

Des « incorrections » (9) sont relevées et prises en compte par Étienne Chouard qui amende son texte original.

Les commentateurs tirent argument de cette confrontation juridique et politique sans précédent pour mettre en évidence la complexité du projet de traité européen, difficilement accessible pour le simple citoyen, sinon illisible comme le soutient la critique (10).

Le 12 mai 2005, Étienne Chouard répond aux critiques développées par les partisans du « oui » et des spécialistes de droit public et d'économie politique se joignent à lui (11).

Le journal Le Monde dresse le portrait de ce « Don Quichotte » du « non » et son site devient l'un des plus fréquentés de France avec plus de 30 000 connexions par jour (12), (13).

Avec l'échec du référendum, il est consacré comme un des blogueurs les plus influents de France en 2006 : « de « Don Quichotte » du « non » […], il est devenu une vedette de la campagne référendaire »(14).

Les analyses a posteriori suggèrent pourtant que son influence directe aurait été sur-estimée (voir « Analyse critique et portée sociologique »).

Le « héraut »(15) des blogs symbolise toutefois, bien au-delà du débat sur le traité constitutionnel de 2004, la découverte d'une conscience citoyenne sur Internet : « L'important, ce n'est pas que les citoyens votent la Constitution, mais qu'ils l'écrivent, sinon, ce sont encore les hommes de pouvoir qui feront les règles » déclare-t-il fort de l'idée que « la souveraineté du peuple a laissé la place à la souveraineté des élus. »

En 2007, Étienne Chouard apporte son soutien au mouvement altermondialiste au premier tour de l'élection présidentielle et signe la pétition de soutien à la candidature de José Bové à la présidence de la République (16).

Il poursuit depuis son action et tente l'élaboration d'une « Constitution d'origine Citoyenne ». Il a mis en place un site wiki pour favoriser un travail participatif (17).

Il fait son retour en 2007, en marquant son opposition au Traité de Lisbonne (18). Date à laquelle il se rapproche aussi de Thierry Meyssan, qu'il définit comme un « résistant (...), un homme charmant, calme et cultivé, rigoureux dans ses analyses »(19). En janvier 2010 à Marseille, il animait une soirée consacré au 11 septembre et au «verrouillage du débat sur ce sujet en France, et la diabolisation systématique de ceux qui doutent de la version du gouvernement Bush II»(20).

Il s'est intéressé aussi à l'examen d'un système combinant tirage au sort de représentants du peuple non-reconductibles et révocables à tout moment, de façon à éviter toute oligarchie politique (21).

 

Chronologie

La diffusion du texte prend une telle ampleur sur Internet (publication de l'auteur, republications sur des sites, diffusion par mail) au point que les autres médias évoquent le phénomène :

Chouard publie son texte « Une mauvaise constitution qui révèle un secret cancer de notre démocratie » le 25 mars 2005 sur son site personnel (2).

  • le 30 mars 2005 : Bellaciao.org republie son texte (22);
  • le 4 avril : rezo.net repère et diffuse l'article (23);
  • le texte se diffuse rapidement via les forums, le courrier électronique et les blogs. Daniel Schneidermann, animateur d'Arrêt sur images sur France 5, qui invitera Étienne Chouard sur un plateau de télévision, en prend par exemple connaissance le 4 avril dans les commentaires de son Big Bang Blog (24) et diffuse un billet « Où notre explorateur réalise qu'Internet le pousse vers le non »(25) sur Étienne Chouard dès le lendemain 5 avril 2005, puis un autre le 11 avril (26);
  • le 9 avril : « Et si Étienne Chouard faisait gagner le « non » », dans L'Humanité (27);
  • le 22 avril : Dominique Strauss-Kahn répond directement aux arguments d'Étienne Chouard avec son article « Traité constitutionnel : Réponse à Étienne Chouard »(9);
  • le 30 avril : « Sur Internet, le champion du non c'est Étienne Chouard », dans Libération (28);
  • le 1er mai : « Constitution : Les experts d'en bas », France 5, Arrêt sur images ;
  • le 12 mai : « Étienne Chouard, Don Quichotte du non », dans Le Monde (12).

 

Notes

  1. « Je suis professeur de droit, d'économie et d'informatique, en BTS, dans un lycée de Marseille, j'ai 48 ans, quatre enfants, je n'appartiens à aucun parti, syndicat ou association. Dans ma vie, j'ai fait beaucoup plus de parapente que de politique où je suis vierge, un débutant absolu qui s'est « réveillé » il y a six mois..] »2

Références

  1. Chouard, Étienne (1956-....), notice d'autorité personne no  FRBNF12926776, catalogue général de la BnF. Créée le 10 mars 1992, mise à jour le 2 juin 2005. Consultée le 9 octobre 2009.
  2. a et b Étienne Chouard, « Une mauvaise constitution qui révèle un secret cancer de notre démocratie », sur son site personnel, 25 mars 2005, version amendée au 17 juin 2005.
  3. Christophe Grébert, « De l'influence politique du Net : le cas Étienne Chouard », sur WebCitoyen.com, 3 août 2006.
  4. Commentaires de Dominique Strauss-Kahn, « Plus présent que jamais ! », sur Blogdsk, 1er avril 2005 : un commentaire du 5 avril 2005 à 11 h 14 signale le texte et un débat est lancé.
  5. Commentaires de Dominique Strauss-Kahn, « Du référendum au projet... », sur Blogdsk, 29 mars 2005 : un autre internaute revient sur le texte dans un commentaire du 7 avril 2005.
  6. Versac, « Étienne Chouard, symbole du non », sur Publius, 11 avril 2005.
  7. Bastien François, « Réponse au texte d’E. Chouard sur le traité établissant une constitution pour l’Europe », sur Place-publique.fr. Version enregistrée par Internet Archive au 26 octobre 2007.
  8. Rosa Moussaoui, « « La politique est atteinte par le poison du discrédit » », dans L'Humanité, 28 octobre 2005.
  9. a, b et c Dominique Strauss-Kahn, « Traité constitutionnel : Réponse à Étienne Chouard », sur Blogdsk, 22 avril 2005.
  10. Commentaires du message de Dominique Strauss-Kahn9.
  11. Étienne Chouard, « Réponses d'Étienne Chouard à Monsieur Bastien François », 17 mai 2005, et « Échanges remarquables », 23 mai 2005 (en particulier « Réponse de Jean-Jacques Chavigné à quelques arguments du Professeur Bastien François »), sur son site personnel.
  12. a et b Ariane Chemin, « Étienne Chouard, Don Quichotte du non », dans Le Monde, 12 mai 2005.
  13. Xavier Molénat, « Constitution européenne : Le oui, le non, et le Web », dans Sciences humaines, novembre 2005, no 165, p. 11.
  14. Olivier Zilbertin, « 15 blogueurs leaders d'opinion sur la toile », sur LeMonde.fr, édition interactive, 6 avril 2006.
  15. Selon l'expression, entre autres, de Henry Michel, « Étienne Chouard, 50 ans, enseignant », sur Liberation.fr, 24 mars 2007.
  16. « José Bové peut et doit être le candidat de l’alternative à gauche ! », sur Unis avec Bové, 6 janvier 2007. Version enregistrée par Internet Archive au 14 janvier 2007.
  17. « Notre plan C : une Constitution Citoyenne », sur le site personnel d'Étienne Chouard.
  18. François Vignal, « Le traité européen « est un viol politique » », dans Libération, 22 octobre 2007.
  19. http://www.conspiracywatch.info/Le-blogueur-Etienne-Chouard-adoube-Thierry-Meyssan_a54.html Conspiracy Watch
  20. http://cyril-dimeo.over-blog.com/article-la-star-du-non-au-tce-bascule-du-cote-obscur-45345857.html 
  21. http://jeromechoain.wordpress.com/2011/08/26/tirer-au-sort-le-prochain-le-president-de-la-republique/ 
  22. Étienne Chouard, « Une mauvaise constitution qui révèle un secret cancer de notre démocratie », sur Bellaciao.org, 30 mars 2005.
  23. Le lien visible sur le site rezo.net 
  24. Un commentaire sur le blog de Daniel Schneidermann fait le lien avec l'article d'Étienne Chouard
  25. Daniel Schneidermann, « Bon, je ne sais toujours pas quoi voter au referendum ! (8) : Où notre explorateur réalise qu'Internet le pousse vers le non », sur Big Bang Blog, 5 avril 2005. Version enregistrée par Internet Archive au 28 septembre 2007.
  26. Daniel Schneidermann, « Au secours, je ne sais pas quoi voter au referendum ! (9) : Mais j'ai décidé d'écrire à Étienne Chouard dans son hamac », sur Big Bang Blog, 11 avril 2005. Version enregistrée par Internet Archive au 10 août 2007.
  27. Thomas Lemahieu, « Et si Étienne Chouard faisait gagner le « non » », dans L'Humanité, 9 avril 2005.
  28. Olivia Renaudin, « Sur Internet, le champion du non c'est Étienne Chouard », dans Libération, 30 avril 2005.

Entretien avec Etienne Chouard - 1 - l'argent dette

 

Entretien avec Etienne Chouard - 2 - complot et impot

 

 

Entretien avec Etienne Chouard - 3 - le système électif

 

Entretien avec Etienne Chouard - 4 - le tirage au sort

 


Commentaires

Poster un commentaire